Commande passée par le centre photographique Rouen Normandie pour le C.A.U.E 76

Durant une année,j’ai sillonné le territoire normand afin de photographier les mares identifiées par le comité de pilotage et celles que j’avais choisies:mares photographiées en plans suffisamment larges pour qu’elles apparaissent dans le paysage où elles se situent,sorte d’écrin parfois,accueillant cet espace d’eau dormante.Souvent,à la recherche du bon angle ou dans l’attente d’une lumière qui me convenait mieux,me sont revenus mes souvenirs d’enfants et mes premières explorations et observations sans fin près de la mare “sauve qui peut” à Breteuil sur iton (Eure),terrain de jeux des mômes du quartier.
J’ai cependant veillé à repousser toutes mes tentations de lyrisme en respectant le projet et le caractère documentaire qui avait été choisi.
J’ai pour cela toujours été attentif à ce que ma liberté artistique s’exprime dans le cadre strict du travail commandé.L’utilisation d’un même boitier,d’une seule et unique optique m’a permis de mettre en évidence la variété des mares visitées en m’affranchissant des biais que la technique aurait pu produire.L’optique choisie,proche la vision humaine,m’a permis de réaliser des photos à plat;photos du réel,à distance de toute narration,de tout ornement offrant une sobriété que le documentaire impose (…)
De cette campagne photographique,qui m’a été confiée par le centre photographique Rouen Normandie pour le CAUE 76,afin d’illustrer cet ouvrage sur les différents type de mares que l’on peut observer en Normandie,je garderai le souvenir des paysages traversés au long des nombreux chemins parcourus,des longues routes reliant les mares entre elles,de ces moments au cours desquels je me suis laissé envahir par la rêverie et la réflexion.
Puis j’ai eu la surprise de trouver familier,de re-connaître des lieux,des paysages que je ne connaissais pas auparavant et qui, au fil de mes visites,saison après saison,sont devenus mes intimes.
Ces voyages au cœur de la campagne,à la rencontre des décors paisibles où somnolent les eaux calmes des mares,ont souvent révélé des paysages empreints d’une grande mélancolie tant toutes activité semble avoir déserté ces lieux vides très souvent des gens et des bêtes qui les peuplaient autrefois.

2018-2019

editionsdesfalaises.fr/produit/mares-de-normandie/